Ce programme s’inscrit dans la dynamique prônée par le Président Fondateur à promouvoir les droits et les qualités des femmes dans notre société actuelle. Au cœur des systèmes, les femmes participent au développement des nations. C’est pourquoi toute forme de violence à leur égard doit être dénoncée, proscrite et bannie par les communautés.

Ce programme a été conduit à travers le renforcement de capacités, les actions de sensibilisation, les appuis aux groupements de femmes et les plaidoyers.

 LES PLAIDOYERS

Ce sont l’ensemble des actions menées en vue de l’implication des autorités aux programmes et l’influence des politiques en faveur des femmes.

  • Plaidoyer pour l’implication des autorités

Il s’est agi des rencontres avec :

  • les autorités administratives et politiques,
  • les autorités traditionnelles et coutumières,
  • les autorités religieuses,
  • les leaders communautaires des structures féminines,
  • les leaders communautaires des structures de jeunesses.

Au cours de ces rencontres, l’Imam CISSE Djiguiba, PCA de la Fondation Djigui a dépeint les violences subies par les femmes dans le processus de leur existence et les conséquences sur la santé maternelle et infantile. Il a invité à une meilleure prise en compte de la femme dans les étapes de prise de décision et de développement de la société.

  • Plaidoyer pour l’influence des politiques

Ce volet retrace la participation de la Fondation Djigui à l’ensemble des rencontres nationales et internationales en faveur de l’élimination des violences à l’égard des femmes.

Au plan national, la Fondation Djigui a participé :

  • au renforcement de capacités des membres du Groupe Thématique Genre et Développement (GTGD) et des acteurs VBG sur la Convention CEDEF, le Protocole de Maputo, les Résolutions 1325, 1960, 1820,1889, 1888,1820, 1612 des Nations Unies, la CDE et la loi du 23 Décembre 1998 sur les MGF, organisé par l’UNFPA en son siège du 01 au 03 août 2012
  • à l’atelier d’élaboration du plan d’action de la convention sur l’Elimination de toutes les formes de Discrimination à l’égard des Femmes, organisé par le MSFFE avec l’appui de l’ONUFEMMES à Grand-Bassam du 16 au 19 juillet 2012
  • à l’atelier de finalisation et de validation du document de Stratégie Nationale de lutte contre les Violences Basées sur le Genre, organisé par le MFFE avec l’appui de l’UNFPA à l’Hôtel Prestige d’Agboville du 02 au 03 juillet 2012
  • à l’atelier d’élaboration du plan opérationnel budgétisé de la stratégie de lutte contre les Violences Basées sur le Genre, organisé par le Ministère de la Famille, de la Femme et de l’Enfant et l’UNFPA au siège de l’UNFPA le 05 avril 2012
  • aux travaux préparatoires pour la mise en œuvre de l’évaluation rapide de la prévention et la réponse à la violence basée sur le genre dans les dix communes d’Abidjan, organisés par le Sous-Cluster VBG, cordonnés par l’UNFPA en avril-mai 2012
  • à la journée de réflexion sur les mutilations génitales féminines avec pour thème : Prévention et répression des MGF en CI : quelle stratégie pour une réponse adéquate, organisé par l’AFJCI le 29 février 2012
  • aux travaux de la rencontre des femmes parlementaires francophones à travers une communication du Président l’Imam CISSE sur les MGF, juillet 2013 à l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire.

Au plan international, la Fondation Djigui, en sa qualité de membre du CI-AF et représentant de la Côte d’Ivoire, a participé :

  • à l’atelier d’élaboration de l’agenda du CI-AF en matière de lutte contre les MGF et les pratiques traditionnelles néfastes en 2003 à Addis Abéba, Ethiopie,
  • à la conférence internationale sur les MGF en 2008 au Caire en Egypte,
  • au symposium des leaders religieux sur les MGF à Banjul en 2008,
  • à la conférence des Premières Dames de l’Afrique de l’Ouest sur les MGF au Burkina Faso,
  • à l’adoption des termes de référence pour le processus de l’adoption d’une résolution des Nations Unies sur les MGF 2010 au Burkina Faso
  • au processus d’adoption de la Résolution A/RES/67/146 des Nations Unies sur l’intensification de l’action mondiale en faveur de l’élimination des mutilations génitales féminines dans le monde votée le 20 décembre 2012 au siège des nations Unies à New York,
  • à la conférence internationale sur les MGF à Londres en 2012
  • à la conférence internationale sur les MGF, le mariage d’enfants et le mariage précoce au Burkina Faso, en 2014.

Au delà de la participation aux conférences, la Fondation Djigui a organisé, sous l’égide du CI-AF et de No Peace Without Justice, deux rencontres internationales à savoir:

  • le symposium des leaders religieux africains sur les MGF et les pratiques traditionnelles néfastes en 2007 à Abidjan, Hôtel Ivoire
  • la conférence internationale du CI-AF pour l’adoption de la résolution sur les MGF en 2011, à Abidjan, Ivotel
  • le plaidoyer de soutien en faveur de la résolution en 2012 avec la participation des diplomates des pays membres de la CEDEAO accrédités en Côte d’Ivoire.